Rechercher

Le projet ligérien H2Ouest retenu par l’ADEME dans le cadre de son appel à projets H2 - mobilité

Porté par Lhyfe, le SyDEV, Vendée Energie, Vendée Hydrogène, Le Mans Métropole et l’ACO, H2Ouest vise le déploiement d’une filière hydrogène 100% verte dans les Pays de la Loire dès 2021


Nantes, La Roche-sur-Yon, Le Mans, le 10 mars 2020 – Lhyfe est fièred’annoncer que le projet commun H2Ouest - présenté avec 5 partenaires ligériens - fait partie des 10 projets nationaux à avoir été retenus en janvier 2020 par l’ADEME dans le cadre de la deuxième promotion de son appel à projets H2 - mobilité / Ecosystèmes de mobilité hydrogène.


Six acteurs complémentaires créent un écosystème pour déployer l’hydrogène 100% vert dans la région Pays de la Loire dès 2021


H2Ouest est le fruit du partenariat de six acteurs ligériens couvrant l’ensemble de la chaine de valeurs de l’hydrogène vert (production, distribution et usages locaux) et toutes les typologies de territoires :


  • Vendée Hydrogène, filiale de Vendée Energie, créée par le Syndicat d’Energie de Vendée (SyDEV), coordonnatrice du projet auprès de l’ADEME : Le SyDEV est un énergéticien souhaitant fortement décarboner les transports vendéens. Il accueillera le premier site de production industrielle d’hydrogène vert en France (conçu par Lhyfe) en 2021 et Vendée Hydrogène construira en même temps la 1ère station H2de Vendée à La Roche-sur-Yon.

  • Lhyfe : producteur d’hydrogène 100% vert indépendant, le seul en Europe à opérer à l’échelle industrielle, Lhyfe a recours à l’électrolyse de l’eau via les énergies renouvelables. L’entreprise livrera ses premiers kilos d’hydrogène dès le premier trimestre 2021 dans la région, depuis son premier site industriel, basé en Vendée.

  • La Métropole du Mans : métropole aux usages urbains de grande taille, qui a déjà commencé à investir dans les équipements hydrogène et accueillera en 2020 une première station H2.

  • L’ACO (Automobile Club de l’Ouest) : club automobile, organisateur d’événements sportifs légendaires et internationaux comme les 24 Heures du Mans, qui s’est engagé à promouvoir l’hydrogène en compétition et en mobilité plus classique. Outre la volonté d’introduire l’hydrogène en course, il a lancé la construction d’une station H2, à proximité du circuit, permettant de ravitailler des bus de la ville, des voitures de série et des flottes de véhicules. Inauguration prévue en 2020.


La confirmation qu’un modèle d’écosystème durable, viable et transposable existe désormais pour l’hydrogène en France


H2Ouest a pour ambition de déployer massivement l’utilisation d’hydrogène vert dans les Pays de la Loire, et d’y créer un écosystème pour la mobilité hydrogène.

S’il a convaincu le Jury de l’ADEME, c’est que cet écosystème repose sur trois fondamentaux:


  • De l’hydrogène vert et durable : H2Ouest a fait le choix de produire un hydrogène 100% vert à partir d’énergies renouvelables et par électrolyse de l’eau.

  • Un projet économiquement viable : H2Ouest a fait le choix d’une production mutualisée et locale qui sera à terme comprise dans un rayon maximum de 150 à 200 km des points d’avitaillement. L’hydrogène vert rendu ainsi accessible à un plus grand nombre sur la base d’un modèle rentable, donne toutes les chances à ce carburant de se développer massivement sur le marché et à la mobilité de disposer d’une véritable alternative.

  • Un projet innovant et transposable : H2Ouest intègre plusieurs aspects inédits en France :

  1. un modèle intégratif et disruptif pour rendre les territoires acteurs de la production de leur propre carburant vert dans une dynamique de circuits courts et pensé pour être répliqué (usages diffus, villes moyennes et métropoles),

  2. une connexion directe aux éoliennes de Bouin, en Vendée : aucun autre électrolyseur de taille industrielle n’est aujourd’hui connecté directement à une source renouvelable et intermittente,

  3. une distribution d’hydrogène optimisée dans un territoire aux usages diffus et variés avec une solution qui permet de répondre à tous types de besoins,

  4. le premier camion de 44 tonnes hydrogène en France « rétrofité » où le moteur thermique sera remplacé par un moteur électrique mû par une pile à combustible.

  5. le développement d’une filière exclusivement régionale avec production d’électricité, électrolyse, transport, distribution et modification de véhicules.

Le choix de l’ADEME de soutenir ce projet confirme que toutes les composantes pour déployer l’hydrogène vert en France sont désormais réunies. H2Ouest fait partie des 20 lauréats qui se partageront la subvention de 90 millions d’euros mise à disposition par l’ADEME.


Alain Leboeuf, président du SyDEV : « Nous sommes fiers d’avoir réussi ensemble à convaincre l’ADEME que l’écosystème autour de l’hydrogène vert existe et est désormais viable. C’est un message fort adressé à toutes les collectivités, aux entreprises, aux particuliers, qui peuvent désormais envisager sérieusement une transition vers l’hydrogène vert. Nous serons heureux de mettre à disposition des entités intéressées et situées à moins de 200km de Bouin, l’hydrogène 100% vert que nous produirons dès 2021. »
Le Mans Métropole : « Nous nous félicitons que ce projet partenarial régional soit reconnu par l’ADEME. Le développement d’une flotte de bus et bennes à ordures ménagères ainsi que d’une unité de production d’hydrogène sur notre territoire est essentiel pour réussir l’implantation d’un écosystème H2 pérenne. »
Pierre Fillon, Président de l’ACO : « H2Ouest est un projet qui correspond à nos valeurs, à notre ADN. L’ACO, le club comme l’organisateur de courses, a toujours œuvré pour les progrès de la mobilité. Nous devons aujourd’hui proposer une mobilité décarbonée pour réussir la transition énergétique. Démontrer sur la piste l’intérêt de l’hydrogène devant plus de 250 000 spectateurs ou des millions de téléspectateurs, tout comme participer à la création de la station H2 qui permettra de ravitailler des bus, puis des véhicules de flotte, puis de particuliers, relèvent de nos missions premières. Nous devons avoir un rôle actif dans les prises de conscience et de décisions. Quelles perspectives enthousiasmantes ! »
Matthieu Guesné, fondateur et CEO de Lhyfe : « L’écosystème que nous avons créé dans la région Pays de la Loire est la preuve qu’il est désormais totalement possible de déployer un hydrogène 100% vert à échelle industrielle en France. Cet écosystème, qui est réplicable dans tous les territoires, a l’avantage de fonctionner en circuit court et d’offrir un véritable intérêt économique aux acteurs locaux. Il est grand temps de changer de paradigme énergétique : nous sommes prêts à engager ce changement avec tous ceux qui souhaitent s’y lancer ! ».


Veuillez contacter le service de presse pour toute demande d’interview.


Contact presse :

Nouvelles Graines - Clémence Rebours

06 60 57 76 43 - c.rebours@nouvelles-graines.com


A propos du SyDEV : Le SyDEV est le Syndicat Départemental d’Energie de la Vendée auquel adhèrent toutes les communes et intercommunalités vendéennes. Il accompagne toutes les collectivités sur tous les sujets liés à l’énergie : alimentation électrique et gaz, éclairage public, optimisation énergétique des bâtiments, mobilités décarbonées (électromobilité, bioGNV et H2). Il investit dans la production d’énergie renouvelable (éolien, photovoltaïque et méthanisation) à travers sa SEM Vendée Energie.

A propos de Vendée Energie : La Société d’Economie Mixte (SEM) Vendée Energie est un producteur local d’énergie renouvelable depuis 2002. Créée par le SyDEV et dotée d’un capital public/privé de 10 M€, Vendée Energie exploite aujourd’hui 7 parcs éoliens (58 MW) et 60 centrales photovoltaïques sur toitures et au sol (30 MW) et a investi dans plusieurs unités de méthanisation agricole.

Forte de son retour d’expérience, Vendée Energie travaille aujourd’hui sur l’ensemble de la chaîne de valeur en diversifiant son activité dans la production et la distribution d’Hydrogène vert et de BioGNV.

A propos de Vendée Hydrogène : Vendée Hydrogène, filiale à 100 % de Vendée Energie a été créée le 1er septembre 2019 pour produire, distribuer et commercialiser en circuit court l’hydrogène vert auprès des acteurs économiques, institutionnels de la région et de tout particulier.

Vendée Hydrogène est partenaire de la société LHYFE.

A propos du Mans Métropole : Collectivité de plus de 200 000 habitants, Le Mans Métropole s’engage fortement dans le développement d’un écosystème hydrogène, avec l’arrivée - dès mars 2020 - d’un premier bus H2 et d’une benne à ordure ménagère ; avec la volonté de développer cette flotte dès 2021/2023. Elle soutient également les initiatives locales qui pourront contribuer à la production industrielle d’hydrogène. Le Mans Métropole soutient le projet d’un train H2 sur la ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours. Après le succès du premier symposium national sur l’hydrogène en 2019, Le Mans Métropole organisera en juin 2020 le second, sur le thème du développement économique.

A propos de L’ACO : Apparu en 1906, l’ACO est le créateur et l’organisateur d’épreuves automobiles majeures : le premier Grand Prix de l’histoire en 1906 puis des 24 Heures du Mans à partir de 1923. De manière à développer la discipline endurance, l’ACO est aussi organisateur et promoteur du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA (FIA WEC) depuis 2012 et à l’initiative de séries continentales : WeatherTech SportsCar Championship (Anciennement American Le Mans Series – 1999), European Le Mans Series (2004) et Asian Le Mans Series(2013). L’ACO organise sur ses circuits du Mans, les 24 Heures Motos, les 24 Heures Karting, les 24 Heures Camions, le Grand Prix de France Moto… Mais l’ACO est avant tout un Club de passionnés qui défend les droits des automobilistes au quotidien et offre à ses membres un accueil privilégié pour vivre leurs passions des sports mécaniques lors des épreuves qu’il organise. C’est également une Ecole de pilotage, Le Mans Driver ; un complexe loisirs et compétition de karting et simulateurs ; un département Entreprises pour l’organisation de séminaires ; une équipe de guides conférenciers proposant des visites des installations des Circuits du Mans ; un musée des 24 Heures.En 2018, l’ACO a lancé MissionH24, avec GreenGT, afin de promouvoir l’hydrogène en compétition et de disposer d’une catégorie dédiée à l’hydrogène, en lice pour la victoire, en 2024 aux 24 Heures du Mans.

A propos de Lhyfe : Créée en 2017 à Nantes par Matthieu Guesné, ingénieur, Lhyfe a développé une solution clé en main de production d’hydrogène 100% vert, modulaire et évolutive pour la mobilité et l’industrie, pour rendre accessible l’hydrogène vert en grande quantité, afin d’entrer dans un modèle énergétique vertueux avec un bénéfice environnemental. Lhyfe compte 15 collaborateurs, elle est membre de l’Afhypac. Elle a levé 8 millions d’euros en 2019. En 2020, elle pose la première pierre de son premier site industriel de production d’hydrogène vert.

  • Twitter - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
mentions légales
copyright @2020 Nouvelles Graines | conseil en relations presse