Rechercher

Lhyfe met le cap au large

Mis à jour : sept. 28

Le producteur et fournisseur d’hydrogène vert annonce trois partenariats R&D pour lancer son déploiement offshore.



Nantes, le 30 juin 2020 – Lhyfe, producteur et fournisseur d’hydrogène vert annonce son partenariat avec trois acteurs de pointe dans la recherche et développement : le CEA, l’Alliance Marine Energy (Interreg North-West Europe) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Forte de ces contrats, Lhyfe continue à pousser la technologie de ses sites de production, et prépare son déploiement offshore.



Le CEA

Débutées en juin 2020, les innovations développées dans le cadre du contrat avec le CEA Tech seront mises en application sur le premier site de production d’hydrogène vert de Lhyfe à Bouin (Vendée) début 2021. Les technologiques développées en conditions réelles permettront ainsi de valider l’ensemble des développements réalisés (design du système H2, gestion du productible éolien) avant d’envisager un déploiement de la production d’hydrogène en mer dès 2022.

Le consortium européen Marine Energy Alliance (MEA)

Mis en place pour 4 ans, de mai 2018 à mai 2022 et doté d’un budget global de 6 millions d’euros, l’objectif du MEA est de permettre à des centres de recherches européens spécialisés dans les énergies marines renouvelables (EMR) de contribuer à l’évolution de projets en phase de démarrage, jusqu’à leur maturité technique et commerciale. Les entreprises lauréates bénéficient de services sur mesure pour atteindre leurs objectifs et contribuer à la croissance cohérente de l’industrie de l’énergie marine en général. Elles ont ainsi accès à l’expertise mondiale des partenaires du projet en matière de développement de l’énergie marine.

Dans le cadre du programme européen Interreg North-West Europe, la candidature de Lhyfe a été retenue par le MEA à travers le développement de prototypes. En co-pilotage avec le Dutch Marine Energy Center (DMEC, Pays-Bas), Lhyfe bénéficiera ainsi des supports scientifiques et commerciaux de l’Ecole Centrale de Nantes, de EMEC (UK), MaREI (Irlande) et INNOSEA (France).

L'IRD

Le contrat de collaboration mis en place entre l'Institut de Recherche pour le Développement et Lhyfe vise à étudier, en amont, les effets au niveau global de la restitution à l’écosystème d’oxygène, permise par un déploiement de la production d’hydrogène vert offshore par électrolyse. Au travers de recherches menées au sein de l’IUEM (Institut Universitaire Européen de la Mer), des analyses climatologiques, réalisées à partir de modèles utilisés au sein du GIEC, seront avec réalisées selon deux scénarios préliminaires : l’un dimensionnant, l’autre minimaliste, qui permettront d'envisager la meilleure stratégie de déploiement des capacités de production d’hydrogène offshore, afin de valoriser de manière optimale la restitution d’oxygène au milieu, dont les impacts sur l’environnement seront évalués jusqu’à 2100.

(Pour en savoir plus sur le déploiement offshore de Lhyfe et sur la production d’hydrogène éolien en mer, RDV le 2 juillet. Lhyfe intervient dans le cadre du webinar « Energies marines renouvelables et power-to-X organisé à l’occasion de la Journée Scientifique en collaboration avec ANCRE, WEAMEC, France Energies Marines et Centrale Nantes, le GDR CNRS EMR - https://ws-emr-p2x.sciencesconf.org/)

Matthieu Guesné, fondateur et CEO de Lhyfe :
« Ces partenariats marquent l’intérêt croissant que les programmes et acteurs européens portent aux ambitions de Lhyfe. Parce que nous sommes convaincus que la voie du grand large est la solution parfaitement appropriée, nous sommes déterminés à être les acteurs de demain de sa mise en œuvre ».

Veuillez contacter le service de presse pour toute demande d’interview / d’autres visuels.

Contact presse :

Nouvelles Graines - Clémence Rebours

06 60 57 76 43 - c.rebours@nouvelles-graines.com

A propos de Lhyfe : Créée en 2017 à Nantes, Lhyfe est producteur et fournisseur d’hydrogène 100% vert pour la mobilité et l’industrie. Ses unités de production modulaires et évolutives permettent enfin d’accéder à l’hydrogène vert en quantités industrielles, et d’entrer dans un modèle énergétique vertueux orienté bénéfice environnemental. Lhyfe compte 15 collaborateurs, elle est membre d’Hydrogen Europe. Elle a levé 8 millions d’euros fin 2019 et pose la première pierre de son premier site industriel de production d’hydrogène vert en 2020.

  • Twitter - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
mentions légales
copyright @2020 Nouvelles Graines | conseil en relations presse